Beaucoup pensent qu'ils font déjà tout correctement - interview AutoHaus

Fleetback veut non seulement simplifier les processus dans la concession avec des solutions numériques complètes, mais aussi les accélérer. En fin de compte, toutes les personnes concernées devraient en profiter: concessionnaires, clients et employés.

Interview AutoHaus entre Felix Altmann et Fabian Motte (DACH Account Manager Fleetback)

Article original (Allemand): autohausdearticle_fleetback.pdf
Si vous êtes abonnés à Autohaus, lisez-le en ligne ici

AH: Fleetback est encore relativement nouveau sur le marché allemand.

F. Motte: Jusqu’à présent, Fleetback était principalement présent sur les marchés francophones et s’est déjà imposé comme le leader du marché. Nous avons récemment été représentés avec nos produits et solutions sur le marché automobile allemand important et hautement concurrentiel.

Fleetback fait partie du groupe Arhs, spécialiste des processus et systèmes informatiques.

L’entreprise a été créée à la demande d’un concessionnaire automobile qui est un ami proche de notre PDG. Il souhaitait se démarquer des autres concessionnaires et mieux répondre aux besoins de ses clients. Nous avons examiné les processus du concessionnaire et ce projet a finalement donné naissance à Fleetback.

AH: Que proposez-vous à vos clients?

F. Motte: Notre premier outil propre, que nous avons développé il y a quatre ans, est notre outil photo / vidéo pour communiquer avec les clients.

En attendant, nous ne voyons plus Fleetback comme un développeur, mais comme un écosystème pour l’ensemble de la concession.

D’une part, nous sommes proches du marché et nous nous développons. D’autre part, nous écoutons également attentivement ce dont les concessionnaires ont besoin. Celles-ci incluent, par exemple, la communication bidirectionnelle via les services de messagerie, le transfert sans contact et, comme je l’ai dit, la communication vidéo en direct.
Les détaillants sont particulièrement heureux d’utiliser nos listes de contrôle numériques dans le domaine de l’après-vente. Le client reçoit la liste numériquement et peut contacter directement une personne de contact s’il a des questions. Cela rend le processus beaucoup plus facile pour les deux parties.

AH: Pouvez-vous expliquer un peu les listes de contrôle?

F. Motte: Prenons le contrôle saisonnier d’un véhicule comme exemple. Sur la liste de contrôle numérique se trouvent tous les points qui doivent être pris en compte par le technicien lors du contrôle. Bien entendu, la liste peut également être complétée par le concessionnaire avec ses propres points supplémentaires ou créée complètement individuellement.

Le conseiller technique parcourt ensuite la liste point par point comme sur papier. S’il découvre un défaut, il peut également l’enregistrer avec une photo ou une courte vidéo. Si, par exemple, les plaquettes de frein doivent être remplacées, elles sont automatiquement proposées à la fin en fonction du numéro de châssis.

L’employé n’a plus besoin de faire des va-et-vient entre les différents systèmes, mais le système tire automatiquement les prix. L’employé n’a qu’à prendre des photos ou une courte vidéo et peut envoyer l’offre comprenant l’offre d’inspection et de réparation.

Cela donne au client une transparence maximale, car il voit exactement ce qui a été examiné et combien coûtent les réparations nécessaires.

Il existe également des options de réglage pour le concessionnaire. Par exemple, il peut être déterminé qu’une liste ne peut pas être complétée si des éléments individuels n’ont pas été cochés. Cela donne également au revendeur la possibilité de vérifier que le service est effectué correctement.

A la fin, le client reçoit le lien vers un aperçu détaillé des coûts par email ou SMS et peut valider et payer la réparation directement, ou contacter une personne de contact.

«Fleetback ne veut pas seulement être une autre solution supplémentaire dans le commerce automobile. “Fabian Motte, Account Manager DACH chez Fleetback

AH: Cela signifie que vous pouvez également faire des offres spéciales au client en utilisant les listes de contrôle?

F. Motte: Exactement! Le marché des véhicules doit générer des offres supplémentaires, car les nouveaux modèles commerciaux tels que les abonnements et la mobilité électrique font que les concessionnaires perdent de plus en plus de ventes.

Le client doit être contacté en conséquence. Nos listes de contrôle offrent des services standardisés tels que le contrôle climatique et le lavage de voiture. L’employé a moins d’efforts car il n’a pas à proposer ces offres individuellement à chaque fois. Les conseillers de service client n’ont plus à faire de travail de vente.

AH: Combien coûte Fleetback?

F. Motte: Le logiciel standard coûte 189 EUR par mois. Il y a aussi des frais de formation, car la durabilité est importante pour nous. Les clients doivent pouvoir utiliser le système et continueront d’être pris en charge par nous après la mise en œuvre du logiciel.

Le logiciel fonctionne soit par application, soit via une plate-forme Web. Aucun matériel supplémentaire n’est donc nécessaire. Les interfaces avec divers systèmes DMS ne posent également aucun problème. L’offre comprend également des SMS, WhatsApp et e-mails illimités. Il n’y a donc pas de coûts cachés.

AH: Vous voyez Fleetback comme votre propre écosystème numérique. Les données collectées peuvent-elles également être évaluées à des fins internes?

F. Motte: Fleetback peut également être utilisé en interne et les résultats peuvent être évalués en conséquence. Combien de fichiers ont été envoyés et quelle part des montants proposés a été acceptée.

emoji