Mikaël - Fleetback

Solutions

Nos produits

Solutions

Nos produits

Front-End Programmer

Mikaël

août 23, 2022

Nous avons rencontré Mikaël, notre Front-End Programmer, avec qui nous avons discuté de son travail chez Fleetback et en tant qu'enseignant. Lisez la suite pour en savoir plus !

Mikaël

Salut Mikael, merci d’avoir pris de ton temps pour cette interview ! Je peux commencer par te demander quel est ton travail et quand as-tu rejoins Fleetback ?

Salut ! Je suis développeur Front-End chez Fleetback depuis Mars 2020.

Pourquoi tu as choisi le Front-End et pas le Back-End ?

J’ai déjà travaillé sur du Back-End pendant 4 ans pour une précédente entreprise. Quand la plupart du projet Back-End fut développé, j’ai commencé à travailler sur les relations clients, parce qu’en tant qu’un des premiers membres du projet, je le connaissais bien. Pendant ce temps, j’ai fait du développement Front-End dans mon temps libre et en discutant avec les clients, j’ai réalisé que je pouvais les aider sur cette partie avec laquelle ils interagissent. Après quelques mois, c’est devenu ma mission principale.

J’ai entendu dire que tu enseignais le Front-End, qu’est ce qui t’as motivé à le faire ?

J’ai commencé lors de mon projet précédent qui m’a mené au développement Front-End : j’enseignais à certains de nos clients , parce que certains de nos serveurs étaient ouverts, et les clients pouvaient écrire leur propre code dedans. J’ai apprécié cette expérience et la suite logique était d’enseigner à de vrais étudiants.

J’ai été contacté par l’école dans laquelle j’ai étudié, et j’y enseigne depuis 5 ans. Je travaille avec 3 promos de 30 étudiants, et je les suis aussi lors d’un ou deux gros projets par an.

Comment tu gères tes journées entre un emploi à plein temps et l’enseignement ?

En fait je ne dors pas, ce serait de la triche… Je rigole, mais c’est vrai que je suis un petit dormeur et que ça m’aide parce que j’arrive tôt au travail et mes journées peuvent durer jusqu’à 21h .

Quand j’ai cours, je viens au travail plus tôt pour partir plus tôt. Parfois je peux télétravailler, cela m’évite le temps de trajet ; et si les cours ne correspondent vraiment pas à mes heures de travail, je peux prendre mes congés.

Quels outils t’aident dans tes journées bien remplies ?

Mon carnet de note m’est essentiel, il m’aide à réfléchir. Je peux facilement y dessiner des schémas, et je pense que d’écrire sur un ordinateur ou sur du papier ne représente pas le même niveau de concentration.

Et y a-t-il des choses stressantes dans tes journées ?

Pas ici! J’ai déjà travaillé dans des environnements stressants, et je peux te dire que ce n’est pas du tout la même chose ici ! Les seules choses qui pourraient être stressante seraient les changements de dernière minute, mais c’est facilement gérable.

 Et autrement, quelles sont les choses que tu préfères dans ton travail ?

Je pense que le partage est intimement lié à notre travail, l’informatique c’est du partage !

On partage notre travail, nos recherches, et même des choses qui n’ont rien à voir. Cela nous fait grandir ensemble et donne à tout le monde un esprit d’initiative.

J’ai aussi entendu que tu faisais des recherches sur ton temps libre, pourrais-tu m’en dire plus ?

Bien sûr ! Ce ne sont pas des recherches scientifiques, mais certains d’entre nous aiment chercher de nouvelles méthodes de travail. Avant, on faisait nos recherches avec des livres, mais le plus simple est de lire des articles en ligne. Je le fais tous les jours, c’est devenu un réflexe, et quelque chose que j’apprécie !

 Et enfin, tu aurais des conseils pour les développeurs juniors ?

N’abandonnez pas au premier obstacle! Vous devez vous définir un objectif et tout faire pour l’atteindre, même s’il parait inaccessible, et même si vous devez échouer plusieurs fois avant d’y arriver.

L’apprentissage se fait en 3 phases :

  • Ca ne marche pas et vous ne savez pas pourquoi
  • Ca marche mais vous ne savez pas pourquoi
  • Vous comprenez enfin

Merci Mikael!

Avec plaisir!